• razzle-dazzle#1_1

Exposition du samedi 26 mars au 12 avril 2011
Vernissage le samedi 26 mars à partir de 12h

Lieu : Où lieu pour l’art actuel, 18 rue Jean de Bernardy, 13001 Marseille
Horaires : du jeudi au samedi de 14h à 19h et sur rdv

Un commissariat de Camille Videcoq et Axelle Galtier


En prélude à la réalisation du livre RAZZLE DAZZLE BLUE LINE les éditions IMMIXTION Books et Rond Point Projects ont le plaisir de s’associer à la galerie Où-lieu d’exposition pour l’art actuel pour le projet 1965 / Razzle Dazzle #1.

Pour ce projet, plutôt que d’exposition « duo », il serait juste de parler de proposition duelle. Il s’agit d’une mise en regard d’une pièce de Guillaume Louot avec une suite de pièces de JB Sauvage appartenant au même ensemble. Proposition qui se joue en deux temps.

Dans un premier temps, le face à face est direct : de part et d’autre de la rue Jean de Bernardy, éloignées d’à peine quelques mètres, apparaissent au même moment, sur le rideau de fer de Où la pièce de Guillaume Louot intitulée 1965, mise en œuvre d’un des dispositifs de peinture (Les Gradient) avec lesquels l’artiste travaille, reprenant le processus de construction des peintures à bandes horizontales de 38 cm de Michel Parmentier ; de l’autre côté de la chaussée, la pièce de JB Sauvage vient s’insérer sur la grille en fer forgé qui double la vitrine de Marseille-Expos. Tirant parti de cette structure préexistante, la pièce repose sur une intervention minimale qui suffit à faire surgir sur ce morceau de façade une surface de bandes régulières blanches et sombres en angle brisé renvoyant au système d’illusion optique utilisé dans la marine de guerre au début du XXème siècle connu sous le nom de « razzle dazzle ». C’est aussi le nom d’un ensemble d’œuvres développées autour de ce principe, dont la pièce Razzle Dazzle #1 est la première variation.

Ce projet est initié par Axelle Galtier, directrice de Où – lieu d’exposition pour l’art actuel et Camille Videcoq, co-produit par Rond-Point Projects et Où.

 

“Guillaume Louot et Jean-Baptiste Sauvage m’ont été présentés par Camille Videcoq. Je leur ai proposé conjointement, à Guillaume Louot le rideau de OÙ et à Jean-Baptiste Sauvage la grille qui couvre la vitrine du bureau de Marseille expos, en face. La proposition que je leur ai faîte démultiplie le projet réalisé simultanément et trame un dialogue, dans un double jeu réflexif (La pièce de Guillaume Louot vu par la pièce de Jean-Baptiste Sauvage / La pièce de Jean-Baptiste Sauvage vu par la pièce de Guillaume Louot), avec distanciation et sens de la dérision. Une lecture de leur travail moins académique tout en prenant soin de préserver le sens profond de leur démarche de filiation. Une approche plus périlleuse assumant de fait que l’oeuvre est essentielle, souveraine, elle s’offre au regardeur et n’a nul besoin de lui pour exister.” Axelle Galtier

 


PROGRAMME